Touche pas à Mont-Saint-Michel !

Visiteurs : 41656

La FED déclare que désormais, le Président de la République Nicolas SARKOZY sera responsable du futur massacre paysager de la France par les éoliennes industrielles.

LogoL'UNESCO préoccupé par l'impact des éoliennes au Mont-St-Michel

3 septembre 2010 - Extrait du document « Décisions adoptées par le comité du patrimoine mondial à sa 34e session (Brasilia, 2010) », page 129 :

Mont-Saint-Michel et sa baie (France) (C 80bis)

Décision : 34 COM 7B. 83

Le Comité du patrimoine mondial,

  1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7B,
  2. Se déclare préoccupé par l'impact potentiel des éoliennes sur le cadre paysager du bien ;
  3. Demande à l’Etat partie de donner des informations complètes, y compris sur la hauteur et l’emplacement des turbines, concernant les projets approuvés et ceux en instance d’approbation, et la délimitation des Zones de développement de l’éolien (ZDE), au Centre du patrimoine mondial, pour évaluation par les Organisations consultatives ;
  4. Demande également à l’Etat partie de donner les détails des évaluations d’impact qui ont été réalisées sur les projets d’éoliennes en termes d’impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien ;
  5. Demande en outre à l’Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici au 1er février 2011, un rapport actualisé sur l’Etat de conservation du bien et la mise en œuvre de ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.

Source : whc.unesco.org/document/104961

Projet éolien d'Argouges (Manche) en attente de décision

Les permis de construire de 11 éoliennes de 150 mètres de haut, réparties sur les sites Baguer-Pican, La Boussac et Saint-Ouen-la-Rouërie (Ille-et-Vilaine) ont été réfusés par Mr le Préfet.
En effet, les projets sont dans le champ de covisibilté du Mont-Saint-Michel et s'inscrivent dans un paysage emblématique de très grand intérêt répertorié au patrimoine mondial de l'Unesco. De par leurs situations, dimensions hors échelles contextuelles et leurs aspects industriels, ils sont de nature à transformer et à porter atteinte aux paysages emblématiques et aux perspectives monumentales.

Ces refus font suite à la marche internationale organisée le 26 septembre 2009 par la FED, la FNASSEM, BNE et la FBE qui a eu un grand retentissement médiatique tant en France qu'à l'étranger.

Nous attendons la décision de la cour d'appel de Nantes concernant le projet d'Argouges (Manche) situé sur les crêtes dominant la baie du Mont-Saint-Michel.

AFP – 26 février 2010 : « Eoliennes près du Mont-Saint-Michel : trois permis de construire refusés »

Eoliennes près du Mont-Saint-Michel : trois permis de construire refusés

RENNES - Le préfet d'Ille-et-Vilaine a refusé les permis de construire pour trois projets éoliens en bordure de la baie du Mont-Saint-Michel en raison des conséquences dommageables pour un paysage répertorié au patrimoine mondial de l'Unesco, a-t-on appris vendredi de source préfectorale.

Le refus préfectoral vise les projets de construction de trois parcs de respectivement trois, trois et cinq éoliennes géantes de 150 m de haut à Baguer-Pican, La Boussac et à Saint-Ouen-la-Rouerie.

Dans ses motivations, la préfecture explique que les projets sont "dans le champ de covisibilité du Mont Saint-Michel" et s'inscrivent "dans un paysage emblématique de très grand intérêt répertorié au patrimoine mondial de l'Unesco".

Les éoliennes devaient être implantées à quelque 17 km au sud-ouest du Mont-Saint-Michel et à 5 km au sud-est du Mont-Dol, doté d'une église classée monument historique.

Plusieurs centaines d'opposants avaient manifesté fin septembre dernier au Mont-Saint-Michel contre les projets éoliens en bordure de la baie.

La Fédération de l'environnement durable (FED) a recensé onze projets éoliens, répartis en Manche et en Ille-et-Vilaine, menaçant la vue sur le Mont ou la vue du Mont, le plus proche se situant à 15 km du rocher, selon son vice-président Hervé Texier.

(©AFP / 26 février 2010 18h12)

Ouest-France – 19 février 2010 : « Le projet de six éoliennes stoppé à Baguer-Pican et La Boussac »

LogoLe parc éolien aurait été visible depuis de nombreux monuments historiques dont le Mont-Saint Michel, le Mont-Dol, les moulins de Cherrueix, et le manoir de la Belle Noë.

Le permis de construire d'un champ éolien à Baguer-Pican et La Boussac a été refusé par la préfecture d’Ille et Vilaine dans le souci de préserver «un paysage emblématique de très grand intérêt répertorié au patrimoine mondial de l’Unesco.» Cette demande avait pourtant reçu l’avis favorable du service Redevance d’archéologie préventive, de l’EDF distribution Rennes, de l’aviation civile, des affaires sanitaires et sociales du ministère de la défense, de celui de l’agriculture et de la forêt, et du commissaire enquêteur.

Lien : http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Le-projet-de-six-eoliennes-stoppe-a-Baguer-Pican-et-La-Boussac...

Photomontage des parcs éoliens de La Boussac (3 machines) et de Baguer-Pican (3 machines) vus du Mont-Saint-Michel

Les deux parcs éoliens, éloignés entre eux de 1 km, sont situés à 17 km du Mont-Saint-Michel.
Les éoliennes ont été positionnées avec leurs coordonnées GPS.

ARTHARéalisation : Cabinet d'architectes ARTHA




Photomontage des parcs éoliens d'Argouges (3 machines) et de Saint-Ouen-la-Rouërie (5 machines) vus du Mont-Saint-Michel

Les deux parcs éoliens ne sont éloignés entre eux que de 4,5 km. Les éoliennes ont été positionnées avec leurs coordonnées GPS. Le parc d'Argouges est à 19 km du Mont-Saint-Michel et celui de Saint-Ouen-la-Rouërie est à 22 km (le super U de Saint-James est à 14,5 km du Mont-Saint-Michel)

ARTHARéalisation : Cabinet d'architectes ARTHA

Photomontage statique

Animation avec les flashes des éoliennes (2,9 Mo)

BBC NEWS : Normandy island in wind farm row

NEWS

6 novembre 2009

Logo

Download a Flash player

Get Adobe Flash player

Le mitage de la France par les éoliennes industrielles progresse...   Téléchargez la carte (1,6 Mo)

Monsieur le Président, la France n'est... ni une friche industrielle, ni une immense ZDE !Monsieur le Président, la France n'est... ni une friche industrielle, ni une immense ZDE !

« Les éoliennes, oui ! Mais d'abord sur les friches industrielles. Et loin des sites emblématiques. »
(Nicolas Sarkozy, le 29 octobre 2007 à l'Élysée)

0,00375 %, ce sera la part de la France dans la réduction des émissions mondiales de CO2 si jamais le gouvernement Borloo arrive à faire implanter ses 8000 machines de mort du paysage.
N'a-t-on pas mieux à faire pour « sauver la planète » que de détruire ses paysages inutilement ?!

SarkozyPhotomontage de S.O.S. Mont-Saint-Michel

« Patrimoine : Sarkozy met
le Mont-Saint-Michel en colère »

MEDIAPART
19 septembre 2009
Par Laurent Mauduit

MEDIAPART - 19 septembre 2009 : Entretien avec Hervé Texier

Download a Flash player

Get Adobe Flash player

LogoAnti-éoliens : « Nous nous adressons solennellement au président Sarkozy »

vendredi 25 septembre 2009

A la veille de la marche qu'ils organisent samedi dans la baie du Mont Saint-Michel, les anti-éoliens dénoncent l'autisme de Jean-Louis Borloo et en appellent à Nicolas Sarkozy, que l'on sait tiède à l'égard des éoliennes

Le ministre de l’environnement Jean-Louis Borloo ne prend plus en compte aucune contestation concernant l’éolien, quels que soient sa forme et les arguments présentés. Face à cet autisme, la Fédération de l’Environnement durable (FED), qui rassemble des centaines d’organisations françaises défendant le patrimoine français et les riverains des zones d’implantations d’éoliennes, n’a plus qu’un choix : s'adresser solennellement et publiquement au Président de la République.

La poursuite du programme du Grenelle lui fera porter désormais la responsabilité d'avoir laissé recouvrir la France de forêts d'éoliennes, en saccageant les plus beaux sites emblématiques, les parcs naturels protégés et les lieux de mémoire.

Le Mont Saint Michel est un symbole, la ligne qui n'aurait jamais du être franchie. Visibles à plus de 20km, ces éoliennes culmineraient à 225 m sur les crêtes des rivages qui bordent la baie. C’est pourquoi la FED a organisé samedi une marche internationale pour s'opposer pacifiquement et démocratiquement à ce massacre paysager.

Le Président avait déclaré il y a un an vouloir ne vouloir des éoliennes que sur les friches industrielles. Il en pousse partout depuis. Ou bien il est aveugle, ou bien il n'est pas entendu? Ou encore est-il surtout adroit et surfe sur les évènements. C'est sa force mais aussi son talon d'Achille car cette politique à court terme ne pourra pas tenir la rampe dans le domaine de l'énergie ou des investissements lourds et à long terme sont nécessaires.

J.L. Borloo a confirmé vouloir mettre en place 25.000 mégawatts dont 20.000 sur le territoire, cela veut dire que nous allons vers 10.000 à 15.000 éoliennes sur la France. Avec 3500 mégawatts installés nous n'avons fait que 15% du chemin, il reste 85% à parcourir.
Les quelques pourcents supplémentaires liés aux caprices du vent qu’elles fourniront à la production d’électricité de la France seront minimes au regard des sommes dépensées.
Ce sera un massacre inimaginable avec ou sans « Zones de développement Eolien (ZDE)».

Il est impossible d'accaparer 30% du territoire sans le dénaturer complètement.
Le Président va en porter la lourde responsabilité historique. C'est dommage.

La mort éolienne...

Nous avons envie de vivre heureux, pas accablés, écrasés, oppressés par des monstres industriels conçus pour servir un consumérisme effréné.

Nous avons envie de vivre dans la paix, la beauté, la sérénité, et non au milieu d’un pays usine où chaque recoin de ville ou de campagne serait transformé en unité massive de production.

Nous avons envie de voir le ciel, le soleil, la mer et l’horizon, sans être broyés par des montagnes de métal, de pales, de flashes, de pylônes, d’usines aériennes.

Nous avons envie « d’être », simplement, et non de servir la machine et la folie productiviste des hommes.

Nous avons envie de vivre libres et non serviles de la machine à tout détruire.

C’est pour cela que nous sommes écologistes et défenseurs de l’environnement.

Un jour, la Terre sera si éclairée que ses terres seront brûlées, noircies d’un linceul de mort. C’est cela, les éoliennes.

Il sera, alors, trop tard pour vous souvenir, qu’un jour, de faux écologistes ont servi leurs destructeurs !

C’est pour cela que nous défilons aujourd’hui pour sauver le Mont Saint Michel.

© A. C. septembre 2009

Photo de la marche internationale au Mont-Saint-Michel